Bricolage, plomberie

réparer les fuites d'eau sur les chasses d'eau, descriptif des travaux.


Réparer les fuites d'eau sur les chasses d'eau


(index complet du site dans le menu déroulant de couleur maron en bas des pages)
retour début

Le fonctionnement des toilettes

- Les cuvettes des W C fonctionnent selon deux principes, il existe :
- des cuvettes à chasse directe, dotées d'un réservoir surélevé ou d'un réservoir d'eau sous pression. C'est la chutte de l'eau qui provoque le nettoyage de la cuvette. De ce fait, elles sont d'un fonctionnement relativement bruyant.
- des cuvettes à aspiration dotées d'un réservoir attenant. Il n'est pas necessaire d'avoir une chutte d'eau importante. C'est l'effet syphonique de la cuvette qui évacue les effluents.
Les installations a chasse directe, les plus courantes en constructions anciennes, ont très peu évolué. Seuls les tuyaux de descente et le réservoir sont réalisés désormais en matière plastique au lieu du plomb et de la fonte. Le fond du réservoir doit être à 1,65 m au minimum au dessus de la cuvette.
Dans le cas où vous ne disposez pas d'une hauteur suffisante, le réservoir sous pression d'air est pratique.
Lors de l'installation, deux cas peuvent se présenter : il s'agit d'échanger une cuvette existante ou il faut créer une nouvelle installation.
Pour échanger une cuvette de W C éxistant, il faut tenir compte de la culotte pour la hauteur de la sortie, qui peut être extérieure verticale, arrière, cachée horizontale, etc... Ces cuvettes sont fixées au sol au moyen de vis chromées ou à tête cachée avec interposition d'un joint. La sortie de la cuvette est raccordée à la culotte par une pipe en plomb, elle même scellée au mortier de ciment.
Pour créer une installation nouvelle, prévoyez si possible un raccordement au sol. La sortie de cuvette vient se placer au dessus, et la jonction se fait par un joint en caoutchouc ou par un manchon en PVC, ou bien aussis, d'une façon classique, avec une pipe en plomb.
Les anomalies constatées sur une chasse d'eau ont deux causes :
- Le mécanisme et le robinet d'arrivée ne remplissent pas leur rôle
- Le clapet du réservoir fuit.

Les fuites dues au robinet à flotteur

Pour toute réparation, démontez le couvercle du réservoir et vérifiez le fonctionnement des mécanismes internes. C'est en général en se livrant à cette inspection détaillée que l'on trouve la panne ou la fuite.
L'ouverture et la fermeture de l'eau sont commandées par le mouvement du flotteur qui agit, par l'intermédiaire d'un levier, sur le clapet du robinet.
Vérifiez ce mécanisme. Si le flotteur ne monte pas assez haut, l'arrivée d'eau n'est pas totalement coupée. Agissez avec la main pour s'assurer que le déplacement du flotteur ouvre et ferme le robinet.
Si la montée de l'eau dans le réservoir ne reproduit pas ce mouvement , le robinet ne se ferme jamais et l'eau qui s'en échappe coule sans cesse par le tube de trop plein. Ce genre de fuite peut provenir de divers endroits :
- Le flotteur est peut être troué ou spongieux, il nage entre deux eaux et ne peut jamais atteindre sont niveau maximal : changez le.
- La tige du flotteur peut être tordue ou son articulation bloquée par la rouille, démontez ce petit mécanisme et changez le.
- Le robinet à flotteur a peut être perdu son joint. Remplacez ce joint ou bien, comme précédemment, changez tout le mécanisme.

Les fuites dues au clapet

Une chasse d'eau comporte un deuxième joint chargé d'assurer l'étanchéité de la cloche qui retieint la réserve d'eau. Ce joint s'use très peu et dure plusieurs années. C'est un anneau en caoutchouc synthétique de plusieurs centimètres de diamètre qui est facile à se procurer.
S'il s'agit d'un réservoir de chasse suspendu, vous accéderez à ce clapet en soulevant le couvercle.
Fermez le robinet d'arrêt, provoquez la chasse, enlevez la goupille fendue et la rondelle qui maintiennent sur son axe la fouchette mobile, soulevez la cloche-syphon : le joint est à la partie inférieure. Profitez du démontage pour enlever les particules accumulées autour de la canalisation d'évacuation. Le remontage s'opère dans l'ordre inverse. Le joint doit être forcé sur la partie cylindrique de la cloche, mais être parfaitement d'aplomb une fois en place.
S'il s'agit d'un réservoir adossé, les variantes de démontage sont créées par le type de commande, qui peut être un levier latéral ou en façade, ou un bouton de tirage vertical au centre du couvercle.
Dans les deux premiers cas, on accède au mécanisme simplement en soulevant le couvercle. Les couvercles en porcelaine sont très lourds et bien ajustés sur le réservoir : procédez prudemment pour ne pas le casser.
Avec le réservoir à tirage vertical, il faut d'abord dévisser la tête du bouton et, parfois, une rosace vissée autour du tube guide avant de pouvoir soulever le couvercle. Pour accéder au clapet, si celui ci n'est pas visible, faites faire un demi tour au cylindre de matière plastique qui abrite le système de vidange. Le clapet est alors accessible : échangez et rebloquez le cylindre central en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre.
Certains type de réservoirs adossés sont équipés de robinets à flotteur réalisés en matière plastique et, de ce fait, difficilement réparables. N'hésitez pas à les changer dès la première défaillance : l'économie de consommation d'eau a tôt fait de compenser la dépense.

suite suite



google utilise des cookies sur ce site pour gérer les publicités, google+ et google analytics pour en savoir plus cliquez sur ce lien : "Comment Google utilise certaines données collectées lorsque vous utilisez des sites ou applications de nos partenaires."



- Design by et contact

- Tous droits réservés


- Plan du site

- Follow aidaubricolage on Twitter

-