Bricolage, isolation

Isolation thermique intérieure, description des travaux.

Isolation thermique intérieure

(index complet du site dans le menu déroulant de couleur maron en bas des pages)

L'amélioration de l'isolation thermique d'une maison s'éffectue en augmentant la résistance thermique de ses parois : murs, extérieurs ou contigüs à des espaces non chauffés, plafond sous combles ou sous terrasse, plancher sur vide sanitaire, etc...
Comme la résistance thermique d'une paroi est égale à la somme des résistances thermiques de chaque élément qui la compose, il est logique de dire que plus la résistance thermique de l'élément posé sera élevée, meilleure sera l'isolation thermique de la paroi. Une paroi se compose de deux éléments distings :
- La paroi proprement dite, le mur porteur, le plancher, le plafond
- Les éléments rapportés qui sont : l'enduit, la cloison de doublage, la chape, la sous couche isolante, le matelas isolant.
La paroi proprement dite assure toujours une certaine isolation thermique, très variable suivant la nature du composant utilisé, la constitution de la paroi, son épaisseur.
Des matériaux permettent d'obtenir des parois très isolantes, qui dans certains cas, peuvent se suffirent à elles-mêmes comme les briques G (briques creuses spéciales avec de nombreuses alvéoles), les blocs de béton cellulaire ou d'agrègats expansés. Dans ces cas on dit que le mur est à isolation thermique répartie.
Cependant l'utilisation d'autres matériaux et les exigences d'économies d'énergie rendent necessaire de plus en plus souvent l'utilisation de l'isolation thermique intérieure complémentaire, constituée d'éléments rapportés. Pour ces éléments rapportés, on est ammené à choisir des matériaux à fort pouvoir isolant. Il en exixte de toutes sortes, selon les éléments intérieurs de l'habitation que l'on cherche à isoler.

Les murs

Les doublages isolants pour murs s'appliquent sur les murs extérieurs d'abord, mais également sur les murs séparatifs des locaux non chauffés, tels que garage, cellier, buanderie, sans oublier les murs mitoyens, quand ils sont dans la même situation.

application d'un doublage sur un mur
application du doublage sur le mur

Doublages fabriqués en usine

Les doublages isolants les plus simples d'utilisation sont les complexes constitués d'une plaque de plâtre sur laquelle a été collé un panneau d'isolant. Les complexes les plus répandus sont à base de polystyrène expansé, de fibre de verre, de mousse de polyuréthanne, de mousse phénolique ou de mousse de PVC.
Ils doivent comporter un pare-vapeur collé sur la plaque de plâtre du coté du matériau isolant : son rôle est d'empécher la migration de vapeur d'eau de l'intérieur chauffé vers l'extérieur non chauffé.
Ces complexes peuvent être posés par collage directement sur le mur, à l'aide d'un adhésif spécial (souvent à base de plâtre), fourni par le fabricant du doublage.
la pose peut être aussi effectuée sur des tasseaux en bois : cette métode est plus difficile à appliquer et conduit à une auguementation de l'épaisseur du revêtement; par contre, l'amélioration de la résistance thermique est meilleure que dans le cas d'une pose collée ; en effet, la lame d'air créée entre le mur et l'isolant augmente notablement l'isolation thermique.

Doublages constitués sur place

Les doublages isolants peuvent être également constitués avec un matériau isolant mis en place entre le mur et une contre cloison construite devant cet isolant (briques creuses, carreaux de plâtre, ou autre).
Dans ce cas, l'isolant doit être maintenu verticalement sur le mur, soit par collage soit par des fixations spéciales.
Comme dans le cas précédent, le matériau isolant doit comporter un pare-vapeur situé du coté du local chauffé. La continuité de ce pare-vapeur doit être assurée avec soin par des bandes adhésives s'il s'agit d'un pare-vapeur solidaire du panneau isolant, par des recouvrements suffisants s'il s'agit d'un pare-vapeur séparé de l'isolant.
Il existe également pour les constructions existantes des matériaux isolants à injecter ou à insufler dans le vide entre le mur et la cloison de doublage.
Cette solution est assez difficile à réaliser et demande certaines précautions, aussi est il préférable de s'adresser à un spécialiste pour le mettre en oeuvre.
Les épaisseurs d'isolant sont variables selon le résultat recherché :
- En construction neuve, les épaisseurs de doublage varient entre 5 à 10 cm.
- En constructions anciennes, ces épaisseurs sont réduites pour ne pas trop reduire les dimensions des pièces ; cependant, elles ne devraient pas etre inférieures à 3 cm.battage d'un doublage
battage du doublage


google utilise des cookies sur ce site pour gérer les publicités, google+ et google analytics pour en savoir plus cliquez sur ce lien : "Comment Google utilise certaines données collectées lorsque vous utilisez des sites ou applications de nos partenaires."



- Design by

- Tous droits réservés

- Plan du site

- Follow aidaubricolage on Twitter